La salle de réunion de la FENAPAB a servi de cadre pour l’évaluation et l’actualisation à mi-parcours de l’accord-cadre de partenariat entre elle et le ProAgri-3. C’était le vendredi 08 mars 2019 à Parakou.

Entre le ProAgri-3 et la Fédération Nationale des Producteurs d’Anacarde du Bénin (FENAPAB), c’est toujours l’entente parfaite à l’issue de l’évaluation de l’accord-cadre de partenariat qui les lie. Couvrant la période allant du 1er janvier 2018 au 30 septembre 2020, cet accord-cadre de partenariat est décliné en plusieurs activités dont les deux parties ont pris l’engagement d’œuvrer à leur réalisation, chacun jouant sa partition. Plus d’un an après la signature de cet accord, quel bilan peut-on faire ? Doit-on le maintenir en l’état ou doit-il être actualisé ? C’est cet exercice qui a réuni une équipe du ProAgri-3 composé du Chef de Projet Monsieur Joachim BECKER, du Chef de Mission Monsieur Helmut KOBILKE, du Chef Antenne ProAgri-3 à Parakou Monsieur Ismaël Ben BRAHIMA, du Conseiller Technique Anacarde ProAgri-3 Monsieur Abdou Azizou ACAKPO et le staff de la FENAPAB avec à sa tête son Directeur Général Monsieur Issiakou MOUSSA. La séance a débuté par une présentation du bilan des activités de 2018 faite par Monsieur Christian-Albrecht MUENKNER Assistant Technique ProAgri/Giz détaché à la FENAPAB. De sa présentation, il ressort que 37 activités sur 43 ont été réalisées, soit un taux de réalisation de 86%. La deuxième présentation, qui a pour thème la mobilisation des ressources propres, fut faite par le Directeur Général de la FENAPAB Monsieur Issiakou MOUSSA. De son intervention, il faut retenir que le bilan à ce niveau n’est pas très reluisant, en ce sens que les différentes cotisations ne sont pas régulièrement et totalement payées, et la part de la taxe sur l’exportation de la noix brute de cajou qui devait revenir au réseau ne lui est pas rétrocédée par l’Etat. La troisième partie de la séance fut consacrée aux débats sur les deux présentations, aux perspectives et aux activités phares à réaliser.

Objectifs de l’accord-cadre en vigueur

1) Promotion de la filière anacarde

2) Renforcement des capacités de la FENAPAB et des Unions Régionales des Coopératives des producteurs d’Anacarde du Borgou Alibori et du Zou Collines

3) La professionnalisation des prestations de services rendues par la FENAPAB à ses membres actifs

4) Augmentation, en toute transparence, des recettes et capitaux propres de la FENAPAB

Quelques sources de revenus de la FENAPAB

1) Droits d’adhésion payés par les membres

2) Tickets FENAPAB

3) Frais de gestion perçus par les coopératives

4) Cotisations spéciales

5) Vente de plants

6) Fonds de prélèvement à l’exportation

Messieurs Joachim BECKER (à gauche) Chef de projet et Helmut KOBILKE (à droite) Chef de mission

Monsieur Ismael BEN BRAHIMA, chef antenne ProAgri/Giz à Parakou